Articles de sbg-y

  • L'incivilité dernier cri: le vol des panneaux d'adressage!

    Le panneau d'adressage du Col des Fans, qui indique Route de Lamastre et est, comme tous les panneaux de rues de la commune, décoré du blason de Saint-Barthélemy-Grozon, a disparu. Sans aucun doute l'oeuvre d'un collectionneur passionné. Qui pourra le déposer à la Mairie en cas de remords.

    Quant au panneau routier annonçant le Col des Fans (alt. 758 m), il a été descellé mais laissé gentiment sur place. Un Grand Merci à l'intervenant! Monsieur le Maire a pu le remettre provisoirement en place, mais il devra être rescellé dans du béton dans les meilleurs délais.

    Panneaux vandalise s au col des fans 19 jan 22 carre e

     

  • Elagage du tilleul de l'ancienne boulangerie de Grozon

    Dans le cadre des travaux de réaménagement de l'ancienne boulangerie de Grozon afin de permettre l'installation du futur Magasin des Producteurs, la Mairie de Saint-Barthélemy-Grozon a fait procéder, par l'entreprise Sion (Bruno SION et son co-équipier Carlos), à l'élagage de l'imposant tilleul planté au milieu du parking de ladite boulangerie.

    Lire la suite

  • Offre d'emploi à l'IME de Soubeyran: recrutement d'un aide-cuisiner

    Institut Médico-Educatif de Soubeyran: la Fédération des Oeuvres Laïques de l'Ardèche recrute un aide - cuisinier:

    Ime soubeyran offre emploi aide cuisinier 05 jan 22ime-soubeyran-offre-emploi-aide-cuisinier-05-jan-22.pdf (778.46 Ko)

  • Les Pibous ont été plantés le 4 décembre au Pré Neuf et à Matras

    Le 4 décembre a eu lieu, à Saint-Barthélemy-Grozon, avec 18 bons mois de retard dus aux contraintes liées à la covid-19, la cérémonie des "Pibous" du Conseil Municipal élu en 2020.

    C'est pendant la Révolution que naquit cette tradition de planter des arbres, symboles de la Liberté, lors des renouvellements des conseils municipaux. Autrefois, chaque conseiller nouvellement élu plantait un arbre dans son jardin et invitait toute la population du village chez lui ou elle à cette occasion, pour deviser joyeusement et boire le verre de l'amitié. La tradition s'est progressivement modifiée et aujourd'hui, c'est sur un terrain communal que l'ensemble des conseillers se réunit pour planter un arbre. Et même si "pibou", en patois ardéchois, signifie peuplier, le choix des essences est désormais laissé à la discrétion des organisateurs.

    Samedi 4 décembre, les conseillers avaient décidé de planter leurs arbres en deux lieux: le premier, était le Pré Neuf, ce vaste espace de prairie bordant la rive droite du Grozon, de l'autre côté de la Mairie. Cet endroit, autrefois dénommé Pra No, fut cultivé pendant de longues années. Monsieur le Maire et ses collègues conseillères et conseillers ne furent donc pas surpris de trouver, sous leurs bêches, un sol particulièrement meuble et sans doute très fertile, qui accueillit sans difficulté le pommier iditared et les 6 autres petits fruitiers qui, nous l'espérons tous, formeront dans quelques années un prolifique verger communal.

    La seconde plantation eut lieu à Grozon, une heure plus tard, devant le Centre de Vacances de Matras, où, cette fois, le Conseil Municipal procéda à la mise en terre d'un "sequoïa giganteum". Nous sommes familiers, à Saint-Barthélemy-Grozon, avec cette essence si exceptionnelle, puisque quelques exemplaires furent plantés dans le parc du chateau de Soubeyran aux alentours de 1870. Il faudra sans doute 5 autres siècles avant que le joli spécimen planté hier, d'une hauteur de 1 m 50, atteigne les 70 - 80 mètres de son âge adulte. Ce sera un vivant témoignage de l'esprit républicain que notre commune nourrit depuis sa création.

    Et conformément à la tradition, la journée se termina sur un très concivial goûter - apéritif préparé par les conseillers municipaux et servi dans la salle de Matras, lors duquel Jean-Paul DECULTY souhaita la bienvenue au public et revint brièvement sur les tenants et les aboutissants de la cérémonie du Pibou.

    Lire la suite

  • Une nouvelle barrière pour le parking de Lichessol

    Jean-Paul JULIEN et Alfred VEY viennent de remplacer la barrière du parking du lotissement Lichessol, dans le village de Saint-Barthélemy.

    Barrie re lichessol 30 nov 21

  • Vols à répétition chez Francine et Philippe DERYCKE à Gilhoc

    Nous recevons, de la part de Francine et Philippe DERYCKE, le message ci-dessous, qui relate les multiples incivilités dont ils ont été récemment victimes. Il est triste de constater que, même dans nos contrées pourtant considérées comme calmes, le cambriolage devient une activité de prédilection d'individus qui rivalisent d'indélicatesse!  

    25/11/2021 16:53:45

    Bonjour, 

    Je vous écris pour faire part de faits qui se déroulent chez nous à Grange Froide depuis plusieurs mois et qui deviennent plus que problématiques. 

    Nous avons été victimes de vols à plusieurs reprises. Aujourd'hui, alors que Philippe s'est absenté de la châtaigneraie pendant 2 heures, plus d'une dizaines de sacs de châtaignes ont été volés. 

    Les châtaignes étaient ramassées, triées et rangées dans des sacs. Elle n'ont donc pas pu être confondues avec des châtaignes sauvages, alors que notre terrain est clôturé et qu'un panneau "Propriété Privée" en barre l'entrée. 

    Plus tôt dans la saison, nous nous sommes fait voler l'intégralité de notre récolte de courges butternut. Nos cultures sont régulièrement visitées.

    Notre travail n'est déjà pas des plus simples, nous n'avions vraiment pas besoin de ça en plus!

    Nous savons bien que la commune ne peut rien faire, mais il nous semble important de vous le communiquer. D'autres personnes sont ou seront peut-être aussi victimes de ce genre d'incivilités sur la commune. 

    Bien cordialement 

    Francine DERYCKE

  • Maison à louer impasse du Faure, village de Saint-Barthélemy

    A louer impasse du Faure, village de Saint-Barthélemy : maison T3, 61 m² + garage (cette maison est propriété de la Mairie de Saint-Barthélemy-Grozon)

    • 1 pièce (cuisine salle à manger séjour)
    • 2 chambres
    • 1 salle d'eau (douche)
    • WC indépendants
    • Terrain 749 m² (à entretenir: haie et pelouse)
    • Chauffage électrique + insert

    Disponible à partir du 1er janvier 2022

    Loyer: 384,10 €

    Si intéressé, merci de contacter la mairie de Saint-Barthélemy-Grozon de 14h à 17h, du mardi au vendredi.

    Nous vous enverrons un dossier de candidature à compléter.

    Date limite de dépôt du dossier: vendredi 10 décembre 2021.

    Lire la suite

  • La Foire au Boudin 2021, un excellent millésime!

    • Par sbg-y
    • Le 21/11/2021

    Pas de Foire au Boudin en 2020 (pour cause de 2nde vague de covid-19), la Foire au Boudin 2019 réduite à sa plus simple expression à cause de la neige, la Foire au Boudin 2018 démarrant sous des trombes d'eau et désertée par les visiteurs après la fricassée ... L'édition 2021 était attendue avec impatience, avec espoir certes, mais aussi avec quelques craintes! Heureusement, la cinquième vague était encore balbutiante, ce 20 novembre. Et bénédiction divine, il faisait un soleil radieux sur la Haute Ardèche! Valentin et ses équipes de bénévoles du Comité des Fêtes (dans leur très seyante laine polaire bleu électrique aux couleurs du CdF) peuvent souffler! Leurs efforts ont été récompensés, la Foire au Boudin 2021 figurera dans les Annales parmi les très bonnes années!

    Dès le matin, un public nombreux se pressait sur la place de la Mairie, prennant sa place dans la queue devant le barnum de fabrication du boudin ou devisant, un verre à la main, devant la buvette, dans la cour de l'Ecole. Monsieur le Maire de Saint-Barthélemy-Grozon eut le plaisir d'accueillir et d'échanger avec ses collègues de Lamastre, Alboussière, Boffres et Desaignes. L'ensemble de la journée fut animé musicalement par Le P'tit Bazar, une excellente banda jazzy montée tout spécialement de la Drôme dont les 7 exécutants naviguèrent avec bonheur entre la Nouvelle Orléans et Ménilmontant. Préparé par une équipe expérimentée renforcée de quelques nouvelles (jeunes) recrues, le boudin se révèla particulièrement savoureux. Les deux salles de restaurant accueillirent près de 300 convives qui dégustèrent la traditionnelle fricassée, cuisinée sous l'un des 3 barnums par huit charmantes personnes dont on se demandait si elles étaient danseuses ou bien cuisinières. Visiblement, elles étaient les deux.

    Une bonne douzaine de stands forains offraient leurs produits aux visiteurs. Quelques-uns de ces producteurs nous étaient familiers car ayant fréquenté le Marché - Paysan de Grozon cet été. Nous espérons les voir ouvrir leur magasin de producteurs en 2022, dans l'ancienne boulangerie de Grozon, dont la rénovation est désormais engagée. Comme lors d'éditions précédentes de la Foire au Boudin, les abords de la Mairie avaient été convertis en musée des tracteurs, où les collectionneurs avisés de Saint-Barthélemy-Grozon, Gilhoc et Vernoux profitaient des pauses du P'tit Bazar pour faire pétarader leurs rustiques diesels. Important élément d'animation, des jeux antiques en bois étaient disposés devant l'auberge pour permettre aux plus jeunes de passer un moment agréable.

    Une très belle Foire au Boudin 2021, donc. Et un grand bravo à tous les bénévoles qui n'ont pas ménagé leur peine, avant, pendant et après, pour que la manifestation fétiche de notre commune soit réussie!

    Lire la suite

  • Saint-Barthélemy et Tracol: destruction de deux impressionnants nids de frelons

    Samedi 13 novembre, la commune a fait procéder à la destruction de deux nids de frelons particulièrement menaçants. Le premier se trouvait au haut d'un frêne bordant la D533 à hauteur de la mairie-école de Saint-Barthélemy-Grozon. Le second était également perché sur un frêne, à 15 m de hauteur, sous le hameau de Tracol. Confirmation: les deux nids avaient été construits par des frelons asiatiques, alias vespa velutina nigrithorax, espèce "importée" involontairement d'Asie il y a une quinzaine d'années, qui fait désormais des ravages dans nos ruches, s'en prenant aux abeilles qu'ils dévorent goulûment.

    Christophe MOINS, qui habite Saint-Sauveur-de-Montagut, à 30 km de Saint-Barthélemy-Grozon dans la vallée de l'Eyrieux, est un collègue. Comprenez qu'il est développeur de sites internet et d'applications web. Mais depuis quelques années, cet apiculteur amateur s'est lancé, et c'est bien compréhensible, dans la lutte contre les prédateurs des abeilles et notamment dans la destruction des nids de frelons et de guêpes. Il a monté sa société, Eyrieux - Frelons, l'un des 7 ou 8 spécialistes de la désinsectisation du département de l'Ardèche, travaillant tant pour les collectivités que pour les particuliers.

    A 8h00 précises, ce samedi 13 novembre, ce jeune homme passionné et passionnant débouchait dans sa camionnette de la route des Hières pour intervenir, à la demande de Jean-Paul DECULTY, sur un nid d'une bonne soixantaine de centimètres de hauteur repéré au haut d'un frêne au bord de la D533, devant la mairie - école. En quelques minutes, il avait déployé une impressionnante perche téléscopique d'une quinzaine de mètres de haut, branché la bonbonne de poudre de perméthrine, mis la bonbonne sous pression à l'aide d'un mini-compresseur et rentré l'extrémité de la perche à l'intérieur du nid. Dès la vanne d'injection ouverte, une fumée blanche s'échappa des parois du nid et des frelons morts dégringolèrent de l'arbre.

    M. MOINS fixa alors une lame de scie en bout de la perche et entama le laborieux sectionnement de la branche sur laquelle était accroché le nid. Pas facile de scier cette branche de 5 - 6 cm de diamètre à plus de 15 m de hauteur! Mais au bout de dix minutes, elle cassait et le nid entamait sa longue chute vers le sol, se brisant en de multiples morceaux qui, une fois à terre laissèrent apparaître l'extraordinaire architecture patiemment assemblée par les ouvrières, à base de cellulose et de salive de frelon ... Christophe MOINS nous décrivait alors les larves, les nymphes, les alvéoles contenant les cocons dans lesquels des frelons prêts à naître étaient encore abrités. Un véritable cours de sciences naturelles comment nous n'en avions pas eu depuis ... 60 ans!

    Après une minutieuse collecte des fragments du nid (de manière à ne laisser aucune trace de phytosanitaires toxiques à proximité) et le démontage de la perche télescopique, nous nous dirigions vers Tracol et le second nid, encore plus gros que le premier, perché lui aussi au haut d'un frêne, à une centaire de mètres sous le chemin communal. Une fois Monsieur le Maire nanti de l'autorisation du propriétaire du terrain de détruire le nid, M. MOINS entamait la même procédure que devant l'école, sur un nid visblement bien plus actif que le premier et sans doute encore habité par la "fondatrice". Nous allions même avoir l'opportunité de voir la structure interne du nid et notamment la demi-douzaine de plateaux internes remplis d'alvéoles (voir la photo dans le diaporama ci-dessous).

    Une opération indispensable pour le bien-être des forces pollinisatrices locales, menée avec tout le sérieux nécessaire par un professionnel expérimenté et enthousiaste. Un grand merci à Christophe MOINS et à Eyrieux - Frelons.

    Lire la suite