Saint-Barthélemy-Grozon

Etablie le long des rives d'une petite rivière de moyenne montagne, le Grozon, qui prend sa source à proximité du Col des Fans, la commune de Saint-Barthélemy-Grozon, qui couvre une superficie de 19,4 km2, propose au visiteur un habitat dispersé typiquement ardéchois, conservant quelques hameaux pittoresques au charme discret et quelques fermes fortifiées à l'allure imposante. Entre le village de Grozon à 680 m d'altitude et celui de Saint-Barthélemy à 500 mètres d'altitude, la vallée est dominée par le Serre de la Roue, point culminant de la région des Boutières, à 957 mètres d'altitude.

Mais elle s'inscrit dans un amphithéatre naturel, délimité par un système de collines communiquant sur leur façade est par un ensemble de 4 cols, le col de Saint-Genest au Nord, le col du Mazel au Nord-Est, le col des Fans déjà nommé à l'Est et le col des Hières au Sud-Ouest. Et constitue le bassin versant du Grozon, qui reçoit notamment comme affluents le ruisseau de Saint-Genest, le ruisseau de Saint-Michel des Veynes, et quelques autres ... 

Le Grozon, qui va se jeter dans le Doux à Lamastre, chef-lieu du canton du même nom, est longé par la départementale D533 qui relie Valence à Lamastre, en passant par Saint-Péray et Alboussière. La D533 est en fait une artère ardéchoise importante, qui poursuit vers Le Puy, après la traversée du plateau ardéchois septentrional et les bourgs de Saint-Agrève et de Saint-Julien-Chapteuil. De ravissants ponts de pierres enjambent la rivière qui ondule en bordure de verdoyantes pâtures, et qui crée par endroits quelques chutes d'eau torrentueuses. 

La commune de Saint-Barthélémy-Grozon présente un paysage forestier important avec des essences de pin et de châtaignier en abondance; le paysage agricole est représenté par quelques élevages de moutons, chèvres, vaches et porcs ainsi que par des cultures de fraises, framboises, mûres, abricots et cerises.

Date de dernière mise à jour : 12/01/2021